Présentation
Évenement
Comité d'organisation
Association Les Trailers Verbier Saint-Bernard
Bénévoles
Protection de l'environnement
courses
X-Alpine 111
X-Traversée 73
Verbier Marathon 43
Liddes-Verbier 29
Ravitaillements
Trail découverte enfants
Règlement
Résultats 2009-2017
Inscription infos
Accès
Plan de Verbier
Programme des journées
Hébergements
Bus navettes TVSB
Garde d'enfants
Meteo
stages
Stage de préparation TVSB
Balisage permanent
images
Photos
Videos
Bénévoles
presse
Retombées presse
Communiqués
Contact Presse
partenaires
Partenaires et sponsors
Trails partenaires
FR | EN | DE | IT
there is no content
?>

Un ultra, un voyage!

Un Ultra-trail 100% swissmade et lové au cœur des Alpes !

Semi-autonomie, dépassement de soi, engagement et solidarité sont les maître-mots de ce type d’épreuves.

Sur le Trail Verbier St-Bernard, vous en avez pour tous les niveaux :

l’X-Alpine pour les plus férus et franchement entraînés (110KM et 8’400m de dénivellation positive, et...  4 points pour l’UTMB! Course limitée à 500 coureurs, en relais à 2 ou en solo),

la Traversée de 61KM et 4’000m D+ et son Challenge avec l’OCC rassemblant deux superbes courses du Pays du Mont-Blanc de moyenne distance (mais franchement engagées).

la Liddes-Verbier de 29KM pour découvrir ce qu’on appelle l’esprit trail et s’initier à la discipline. Beaucoup de Suisses coureurs sur bitume la tentent ; elle est accessible à tout bon randonneur.


l'X-Direct, lancée cette année par l'organisation, la petite dernière aura lieu le vendredi soir. l'X-Direct c'est 6KM au départ du Châble, direct to Verbier! Ouverte à tous, sans limite min. d'âge. 


Le TVSB c’est aussi un balisage permanent et une carte 1 :25’000 du parcours pour vous essayer tout au long de l’année quand les sentiers sont praticables.


Le descriptif ci-dessous tente bien sûr de mettre en valeur le magnifique parcours qui vous attend (version intégrale: X-Alpine), mais également les nombreux bénévoles qui vous accueilleront avec grande gentilesse et sans qui rien de tout cela ne serait possible.

Verbier-Sembrancher
Ce sont les antipasti. Départ dans les rues de la station pour une petite montée en forêt avant d'entamer une descente qui devient de plus en plus raide au fil des kilomètres. Attention à ne pas se laisser emporter, la suite s'annonce plus corsée. Arrivé en plaine, profitez de dérouler, c'est le dernier passage vraiment roulant. Le poste de Sembrancher, tenu par l’extraordinaire équipe de la société de gym, est fermé jusqu’à 2h40 et ne laissera passer aucun coureur avant cette heure, donc si vous prévoyez de mettre moins d’1h40 jusque-là, vous devez prendre le départ de 4h00.

Sembrancher-Champex
Ça c’est l’entrée. Et même une entrée conséquente ! Prenez votre souffle ce ne sont pas loins de 2000m qu’il faut affronter pour joindre le sommet du Catogne. Le chemin est d’abord en forêt avec quelques traversées de pâturages, puis, une fois l’Alpage de Catogne passé, devient minéral et sauvage. C’est le domaine des chamois, des bouquetins et des glaciers rocheux. N’oubliez pas de lever la tête une fois sur l’arrête, la vue est grandiose.
Il faut maintenant entamer la descente avec une vue plongeante sur le lac de Champex, dont vous profiterez enfin pleinement. Disons-le franco, vous ne courrez pas beaucoup dans cette descente, tant elle est technique. Soyez donc prudent et utilisez les mains courantes posées pour votre sécurité.
Le ravitaillement de Champex, sous la responsabilité d’un fameux chef de poste, Léon Lovey, sera dans le village et promet une ambiance conviviale avec des animations pour vous encourager et vous donner le courage nécessaire à la poursuite de cette longue aventure.

Champex-La Fouly
A peine la première entrée avalée, on vous en ressert une !  Eh oui, une deuxième grosse  montée vous attend mais rassurez-vous, après celle du Catogne, toutes les suivantes vous paraitront bien courtes.
On commence tranquillement par un joli bisse qui vous mène dans le val d’Arpette, célèbre pour ses tartes aux myrtilles. Mais ça c’est pour la récup après course. Pour l’instant vous devez monter jusqu’au col de la Breya et c’est reparti pour une bonne dose de nature sauvage jusqu’à cet îlot de civilisation qu’est la cabane d’Orny. Certes, on vous force à faire un petit détour pour atteindre la cabane, mais vous ne regretterez pas une fois au ravitaillement.
Retour sur vos pas pour 500m avant d’entamer la descente sur Saleinaz. De nombreux zigzags sur un bon chemin vous mèneront dans la vallée où vous rejoindrez l’ancien parcours et son chemin en forêt jusqu’à La Fouly.

La Fouly – Grand-St-Bernard
Quand vous atteindrez la Fouly, les coureurs de la Traversée seront déjà partis. Mais méfiez-vous des coureurs relais qui auront lancé leur deuxième cheval de course juste derrière vous. Ces derniers, aux jambes légères, risquent de vous passer à côté tels des avions de chasse.
La Fouly est un poste important et c’est grâce à Olivier Brüggimann et son équipe, renforcée certaines années par une colonie d’enfants qui expérimentent le bénévolat, que chaque année tout s’y passe à merveille.
Le parcours monte les lacets de route d’alpage au-dessus du village et longe le coteau pour rejoindre le parcours de la Traversée, qui elle, part sur la route principale, de façon à étirer le peloton. Puis vous rejoignez, par une rude montée (mais vous êtes costauds), les lacs de Fenêtre. La fin de la montée est assez caillouteuse et il reste souvent un peu (voire beaucoup) de neige avant le col de Fenêtre. Benvenuto ! Vous passez en Italie. Une petite descente jusqu’à la route avant d’entamer la remontée sur le mythique col du Gd-St-Bernard et son hospice vieux de plus de 1000 ans.

Grand-St-Bernard – Bourg-St-Pierre
Normalement quand on est à un col, de l’autre côté, ça descend. Mais ce serait bien trop facile ! On continue donc la montée direction le col des Chevaux, ou jamais un cheval ne passa… (vous comprendrez pourquoi en voyant la raideur du début de la descente). Le début de la descente est parfois un peu difficile mais ensuite le chemin devient meilleur et plus facile une fois dans la combe de Drône. Un joli chemin longe ensuite le lac des Toules avant de rejoindre Bourg-St-Pierre. En sortie de village vous y trouverez un grand ravitaillement, tenu par les gens du village, la guggen de Liddes et sous la responsabilité de Fabrice Ancay depuis plusieurs éditions. Un poste-clé où vous serez merveilleusement accueillis par l’équipe bénévole et les habitants. Si votre estomac le permet, vous profiterez des spaghettis pour reprendre des forces avant d’entamer la prochaine grosse montée. Bourg-St-Pierre, c’est aussi le site où les coureurs de l’X-Alpine retrouve leur sac et les mille friandises qu’ils ont mis dedans et qu’ils devront alors se forcer à manger.

Bourg-St-Pierre – col de Mille
Un passage sous-route vous permet d’aborder une montée en diagonale sur une route forestière dans les contreforts du Petit Combin. Il vous faudra être très costaud pour réussir encore à courir sur cette route. Vous continuerez par un sentier jusqu’à l’alpage du Cœur. De là, vous ne prendrez pas la route mais préférerez le sentier passant par les hauts, pour rejoindre la cabane de Mille. Ces traversées sont magnifiques mais aussi assez usantes avec leurs successions de petites montées alternant avec des plats. A Mille, vous serez certainement accueillis comme des rois par les gardiens et nos bénévoles dévoués qui y passeront toute la nuit. C’est aussi un endroit de choix pour vos sorties reconnaissance en famille. N’hésitez pas à profiter pleinement de cette toute nouvelle cabane. Mais le jour de la course tâchez de ne pas y rester trop longtemps quand même.

Liddes – col de Mille
Ce tronçon n’est emprunté que par les coureurs de la course Liddes-Verbier, qui rejoignent les autres parcours à la cabane de Mille. La montée depuis Liddes est bien plus raide et plus rapide que celle depuis Bourg-St-Pierre et les premiers coureurs l’avaleront en à peine une heure. Pendant que d’autres prendront leur temps et profiteront peut-être même de lire les panneaux didactiques qui bordent ce Sentier Des Eperviers. Ce dernier chemine en forêt avant de déboucher sur les alpages d’Erra d’où vous apercevrez enfin la cabane tant attendue.

Col de Mille – Lourtier
Cette descente est assez longue car il y a beaucoup de replats et une longue diagonale avant de piquer sur la vallée. De la cabane, gagnez le col et prenez le chemin qui descend à flanc de coteau sur votre droite. Ce chemin longe la face nord du Mt Rogneux, avant de rejoindre le petit lac de Servay et ses eaux turquoise. Descendez dans la forêt de la Perche pour rejoindre l’alpage de Plénadzeu. Vous suivez la route sur une seule diagonale et dans la première épingle, un raccourci pique dans la forêt. La fin de la descente sur Lourtier se fait entre sentiers et routes forestières. La jeunesse de Versegères se fera un plaisir de vous aider à reprendre des forces et à ravitailler également vos proches, qui devraient vous attendre non sans une certaine anxiété.

Lourtier – La Chaux
Au-dessus du village le sentier suit une digue et s'élève dans la forêt en faisant de nombreux petits lacets. Cette montée est un gros morceau de 1200m, arrivant en fin de parcours. Mieux vaut donc l’avoir anticipée avant. Quand vous sortez de la forêt c’est bon signe, vous êtes presque en haut. La fin de la montée est plus calme avec des replats pour reprendre son souffle. Le dernier ravitaillement de la course se fera à La Chaux où Camilla Hawes et sa fidèle équipe des professeurs de l’Ecole Suisse de Ski de Veriber vous accueilleront toute la nuit.

La Chaux – Verbier
Le sentier du bisse débute sous le poste de ravitaillement. Vous arrivez encore à courir? Mais si, mais si, vous verrez on se découvre de nouvelles ressources si près du but! La descente qui suit se fait en forêt et il vous faudra encore lever les pieds pour ne pas crocher les racines. Après la clairière des Charrières le chemin joue aux montagnes russes pour tester encore votre volonté. Le coup d’assommoir vient sur la route forestière, qu’il faut remonter sur environ 600m pour rejoindre le hameau de Clambin, la station de Verbier est presque là, les équipes de Dominique Gabioud et Pascal Pouilly vous y attendront pendant 20 heures ! De Clambin, vous pouvez vous laisser glisser jusqu’à l’arrivée, enfin…façon de parler. Peu importe le style, vous serez à ce moment-là de toutes façons FINISHER. Bravo !

le souvenir de votre course

Telechargez gratuitement votre photo finisher!
Et sélectionnez le meilleur de votre course à commander en ligne sur www.photossports.net


X-Alpine 2016 Course complète !

Liste des inscrits